UN PAS DE PLUS VERS LA SECURITE DES ALIMENTS


Janvier 2011

 

Notre laboratoire a mis en place en 2010 le dosage de la Déoxynivalénol (DON) par Méthode ELISA.
Béatrice Porte et son équipe ont élaboré un protocole permettant d’obtenir une grande fiabilité dans les résultats obtenus.
Grace à cela, nous pouvons effectuer un nombre important de tests sur les blés et farines et  nous sommes en mesure de garantir aujourd’hui avec encore plus de sureté le respect des seuils fixés par l’administration en charge de la santé.
Merci également à Ralph Séverin, (stagiaire à MRS dans le cadre de sa dernière année en classe préparatoire à une école d’ingénieur), pour sa collaboration, sa compétence et pour sa bonne humeur.

 

 

 

  • Qu’est ce que la Déoxynivalénol (DON)?

La Déoxynivalénol est une mycotoxine : toxine élaborée par des champignons microscopiques (moisissures). Elle se développe principalement sur la céréale au champ. Sa formation dépend étroitement des conditions climatiques et va donc varier d’une région à l’autre, voire d’une année à l’autre.
En raison de son pouvoir toxique, la DON représente un danger pour la santé humaine et animale.
Le règlement (CE) N°1881/2006 de la Commission du 19 décembre 2006 stipule les limites maximales suivantes :

Denrées Teneurs maximales
Céréales brutes 1250 ppb ou µg/kg
Farine 750 ppb ou µg/kg

  • Dosage de la Déoxynivalénol (DON):

Le dosage de la Don dans les céréales est réalisé par la méthode ELISA. Ce test immuno-enzymatique est basé sur la méthode ELISA dite par compétition (réaction antigène-anticorps). Il permet le dosage quantitatif de la DON dans les céréales. Le principe est le suivant : l’antigène à doser rentre en compétition avec un antigène marqué. Une fois que la totalité des sites d’anticorps disponibles est liée, on ajoute un substrat qui en présence du conjugué enzymatique (fixé à l’antigène marqué) donnera une coloration.La couleur ainsi développée est inversement proportionnelle à la concentration en DON de l’échantillon.

 

Voir le diaporama